Comment Airbus tisse sa toile pour le NGF et le Scaf

Comment Airbus tisse sa toile pour le NGF et le Scaf

Rédigé le 12/11/2019

Airbus a développé le Lout dans le cadre d’un programme classifié pour la Défense allemande. Crédit : Airbus.
Même s’il n’a « que » la maîtrise d’œuvre du système global, Airbus compte bien peser sur l’avion de combat NGF et les effecteurs déportés du Scaf. L’avionneur a donc mis en avant ses compétences en la matière.

À plusieurs reprises, Airbus a livré ses atouts dans le développement du Système de combat aérien futur (Scaf), lors de son dernier rendez-vous avec la presse économique (TMB : Trade Media Briefing), début novembre, au cours duquel le groupe informe les médias de ses derniers développements technologiques et commerciaux. Un exposé entier a été consacré à la vision du Scaf, sans véritable plus-value par rapport à ce que l’on sait déjà du programme, pour lequel Dassault Aviation et Airbus attendent avec empressement la notification de démonstrateurs du NGF, afin de ne pas rater le coche d’un premier vol en 2026.

Eric Trappier et Dirk Hoke, patrons de Dassault Aviation et d’Airbus Defense & Space, avaient presque tancé leurs clients d’avoir trop tardé, dans un communiqué de presse diffusé le 7 octobre.